Latest Entries »

Ceci n’est pas un perroquet


Oiseau moqueur

Ce perroquet est plutôt un modèle posant pour l’artiste-peintre Johannes Stötter. Reconnaissez-vous cette animagination ? Voici un petit clip d’une autre de ses oeuvres en action… Fabuleux n’est-ce pas ?

-

Merci à notre amie Kate Alexander pour cette suggestion !

Mieux vaut nous les montrer


Une étude parue il y a déjà quelques années mais sur laquelle je viens de tomber, suggère que l’ajout d’une photo du patient à la requête d’imagerie aurait comme conséquence d’amener les radiologistes à porter plus d’attention aux détails (les fameuses trouvailles fortuites) et à faire preuve de davantage d’empathie pour leur patient.

Crédit: Radiological Society of North America

Crédit: Radiological Society of North America

Je ne sais pas si cela s’applique aussi à la médecine vétérinaire mais, par précaution, vous devriez joindre une photo de vos patients la prochaine fois que vous soumettrez un examen à votre radiologiste préféré !

Vous pouvez lire l’article publié dans le Science Daily ici.

RadioQuiz 26 – Une balade qui fait grogner


Signalement: Chatte domestique stérilisée de 8 ans suivie pour insuffisance rénale chronique.

Présentation clinique: Se cache depuis son retour d’une balade à l’extérieur. Grogne à la palpation abdominale.

RadioQuiz 24 – Réponse


Pour lire l’article initial, cliquez ICI.

Il était facile de tomber dans le piège avec ce chien et suspecter une masse pylorique, hépatique ou splénique. L’opacité de tissu mou arrondie aux contours lisses (flèches jaunes) représente l’antre pylorique (AP) remplie de liquide alors que le chien est placé en décubitus latéral droit. L’air remonte dans le corps (C) et le fundus (F) pour mettre en évidence la nourriture qui y est aussi présente. Une échographie a quand même été réalisée en raison de cette incertitude et des signes cliniques, pour ne révéler aucune anomalie. Le chien a répondu aux traitements symptomatiques de base.

réponse animages

-

L’image du bas illustre le déplacement du liquide et de l’air en fonction du décubitus latéral. Comme le liquide se retrouve dans l’antre pylorique (AP) lorsque le chien est placé sur son côté droit, l’opacité résultante peut facilement mimer une masse plus ou moins sphérique en fonction de la taille et de l’orientation de l’antre. D’autant plus que le liquide se confond à la paroi digestive (comme sur l’image). À l’opposé, en décubitus latéral gauche, l’air remonte dans l’antre pylorique située plus dorsalement, facilitant son identification sur une latérale gauche. C’est aussi pour cette raison qu’une latérale droite est préconisée lors de volvulus gastrique pour mettre en évidence l’antre pylorique déplacée du côté gauche. E, oesophage. D, duodénum.

Illustration decubitus lateral

Échographie du Fleuve Saint-Laurent


Un petit rorqual se baladait dans ce chien alors qu’on cherchait la surrénale droite…

rorqual


À la fin de Red Dog, visionné en famille hier soir, j’ai pris la décision d’ajouter une nouvelle chronique à ce blogue. Eh oui, car si vous êtes comme moi, votre soif d’images animales est insatiable ! L’idée n’est pas ici de me transformer en critique de film – quoique j’aurais bien aimé jouer ce rôle un jour dans ma vie – mais plutôt de partager avec vous quelques titres que vous pourriez apprécier. Peut-être avez-vous comme moi du mal à trouver un bon film pour la famille dont le scénario n’est pas de sauver la planète – ou le président des États-Unis – contre des extra-terrestres pour une 165e fois ? Ou encore de découvrir une nouvelle sorte de princesse ?

Mes enfants – dont un néoado de 13 ans – raffolent des soirées « movies night » où l’on se colle en famille dans le vieux divan taché du sous-sol, à manger du pop corn (et à en mettre partout dans les fentes du divan). Moi, j’adore surtout les histoires à la frontière entre le monde enfant et celui des adultes, pour leur fait vivre quelques émotions et en discuter avec eux. J’imagine que je ne suis pas le seul…

Avec Red Dog - le premier film de cette chronique et tiré d’une histoire vraie - nous avons ri (surtout) mais aussi pleuré. Ce chien devenu celui de tous dans un petit bled au fin fond de l’Australie finit par changer la vie de ses occupants. Tout ça magnifiquement filmé – avec un soleil et une couleur rouge-orangée omniprésents -, et habilement joué avec l’humour australien typique. On a adoré. Et en plus, il est disponible sur Netflix en HD ! ;-)

-

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et suggestions de films animaliers pour alimenter cette chronique !

EchoQuiz 11 – Réponse


Petit-AMVQ_logo_enpratique_Pour consulter cette réponse avec animations, vous aurez besoin du mot de passe paru dans le Rapporteur de l’AMVQ de février/mars 2014.  La réponse sera rendue publique dans un mois.

Pour revoir le clip initial avec les informations du patient, cliquez ICI.

Chercher son chat


chacun-cherche-son-chat-FILMCatInCatInCAT

Après Cédric Klapisch au cinéma et Louis-Philippe de Lorimier en tomodensitométrie, c’est au tour de Pascaline Pey de chercher son chat. Eh bien…. figurez-vous qu’elle l’a trouvé ! Il se cachait à Paris, par trop loin de Ratatouille !  Mais il risque de ne pas aller bien loin si l’on se fie au trauma caudal de son hôte… Si vos yeux ne sont pas aussi affutés que les siens, cliquez ICI.


chat dans un chat

EchoQuiz 11 – Le Rapporteur février/mars 2014


Voici le clip échographique accompagnant l’article paru dans Le Rapporteur de l’Association des Médecins Vétérinaires du Québec de février/mars 2014.

Signalement & Histoire clinique:

Un labrador mâle castré de 8 ans vous est présenté pour une histoire de boiterie chronique au membre thoracique gauche avec atrophie musculaire.  Les radiographies de l’épaule démontrent des signes d’ostéoarthrose légère. L’examen de l’épaule met en évidence une douleur important à la palpation,  de la région axillaire et cervicale caudale.

Examen échographique:

Vous déposez votre sonde échographique microconvexe de fréquence 7-12 MHz dans la région axillaire gauche. Que remarquez-vous ?  Que recommandez-vous ?

Pour la réponse (mot de passe requis), cliquez ICI.


Cette minéralisation «tubulaire et spiralée» spectaculaire implique effectivement le bulbe aortique, l’arche aortique et se prolonge au niveau de l’aorte descendante jusqu’à son tiers moyen. Les 2 structures minéralisées qui se projettent craniodorsalement à partir de l’arche aortique pourraient bien être une extension de cette minéralisation au niveau de la sous-clavière gauche et/ou du tronc brachiocéphalique. Pour revoir les radiographies initiales (cliquez ici). La littérature rapporte quelques cas de minéralisation dystrophique du bulbe et/ou de la valve aortique. Celles-ci sont cependant nettement plus discrètes que la minéralisation observée chez notre Yorkshire. Sur la radiographie en projection latérale la minéralisation du bulbe/valve aortique se présente majoritairement comme une ou plusieurs opacités linéaires bien définies superposées à la portion craniodorsale de la silhouette cardiaque. Elle se confond parfois avec la vascularisation pulmonaire adjacente (image ci bas). Elle semble plus fréquente chez les chiens de grandes races, plus particulièrement le rottweiler. La cause de ces minéralisations est incertaine et elles sont généralement considérées comme une trouvaille non cliniquement significative. La race du patient (petite race) et la minéralisation plus étendue et plus sévère du cas actuel se distinguent des cas rapportés dans la littérature et obligent à se questionner sur la cause possible. Aucun élément de l’examen clinique ou des épreuves laboratoires n’a permis cependant d’identifier une cause prédisposante.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 520 autres abonnés