L’échographie lors d’obstruction biliaire

De la collection de vidéos de l’Atlas of Small Animal Ultrasonography qui sortira dans quelques semaines.  Découvrez d’autres clips et images échographiques sur le blogue accompagnant le livre :-).

 

Casse-tête chinois

Le diagnostic radiographique des reptiles et particulièrement des serpents peut s’avérer un véritable casse-tête chinois. C’est là qu’il faut faire preuve d’animagination ;-)Pièces détachées

Radios abdominales: latérale gauche ou droite ??

Les protocoles radiographiques varient en fonction des préférences et habitudes des vétérinaires et techniciens en santé animales. Alors qu’on fait souvent état de l’impact des projection sur l’interprétation des radiographies thoraciques dans la détection des métastases pulmonaires (lire Pourquoi deux vues latérales ??), on accorde généralement moins d’importance au choix des projections latérales lors d’examen abdominal. On vous a déjà parlé de l’utilité d’une latérale droite pour confirmer un volvulus gastrique (lire Tordu ou pas tordu ?) et de la latérale gauche pour distinguer une masse pylorique d’une antre pylorique remplie de liquide (lire RadioQuiz 24) – un piège fréquent en pratique. Mais qu’en est-il de la recherche de corps étrangers ?

Les images ci-bas ont été prises chez un jeune chien de grande race présenté pour des vomissements persistants et une douleur abdominale. Qu’en pensez-vous ?

 

L’estomac contient du liquide et du gaz, sans distension anormale. Plusieurs segments intestinaux sont irréguliers avec présence de quelques replis et d’un contenu anormal qui pourrait coller avec un corps étranger linéaire. On serait tenté de recommander une échographie pour le confirmer, non ? Mais si on prenait une latérale gauche ?

lat GMaintenant que l’air dans la lumière gastrique se retrouve dans l’antre pylorique (AP, située en hauteur sur cette projection), on peut clairement identifier une opacité de tissu mou arrondie (flèche) qui se prolonge vraisemblablement dans le canal pylorique sous forme de corps étranger linéaire. L’animation ci-bas illustre bien l’impact du décubitus sur le déplacement du liquide et du gaz dans la lumière gastrique, d’un point de vue crânial (i.e. faisant face à la tête d’un chien couché sur le côté). En décubitus droit, le corps étranger logé dans l’antre pylorique (AP) se retrouve entouré de liquide dont l’opacité radiographique est sensiblement la même, limitant du coup sa détection. En décubitus gauche, l’air se déplace dans l’antre pylorique maintenant placée vers le haut, mettant bien en relief le corps étranger. E= oesophage, F= fundus, C= corps de l’estomac.

CE-antre-animation

Ce concept pourrait justifier l’ajout d’une autre latérale lors de suspicion de corps étranger gastrique ou duodénal ! À bon entendeur, salut ! ;-)

*Merci à Julie de Lasalle, résidente à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal pour avoir partagé ces images avec nous.

Le témoignage d’un chien à son maître avant de partir

Denali vieillit. Avant de partir, il laisse un message à son maître avec qui il a partagé de bons moments, comme des moments plus troublants. Un court métrage touchant et magnifiquement filmé. Inspirant.

 

L’échographie au service des chiens et des chats

L’échographie est devenu un outil incontournable dans l’évaluation des maladies canines et félines. Ce petit clip dresse un portrait de cette modalité diagnostique et des nombreuses applications en pratique vétérinaire. À partager avec vos clients qui veulent en savoir plus !

Si vous êtes vétérinaires et voulez en découvrir plus sur l’échographie, visitez: Small Animal Ultrasonography et Les bases de l’échographie abdominale du chien et du chat.

RadioQuiz 30 – Il faisait frette au Québec… La réponse…

Pour revoir l’article initial, cliquez ICI.

Au sondage en date d’aujourd’hui , 52% d’entres-vous aviez vu juste :-). Un patron bronchique / péribronchique était bien présent de façon diffuse, donnant lieu à de nombreuses opacités annulaires (beignets) la plupart floues, et linéaires. Un lavage trachéobronchique a ensuite été réalisé pour confirmer un inflammation éosinophilique sans agent infectieux identifié. Du fenbendazole a tout de même été prescrit pour 2 semaines afin d’écarter un processus parasitaire, puis de la prednisone à une dose de 25 mg par jour. La condition du chien s’est rapidement améliorée et des radiographies de suivi ont confirmé une résolution partielle des signes radiographiques. Puis, la dose de prednisone a graduellement été réduite pour atteindre 7.5 mg aux deux jours 4 mois après le début du traitement. Les dernières radiographies (ci-bas) montrent une résolution des signes radiographiques, avec un léger marquage bronchique qui persiste, expliqué par une minéralisation et/ou fibrose provoquée par l’inflammation chronique. Ces parois bronchiques sont toutefois bien définies et relativement minces, signifiant une résolution – ou du moins un contrôle – de cette pneumonie éosinophilique idiopathique.

Urolithiase du feu de Dieu

On suspectait une masse à la palpation abdominale de ce beagle de 12 ans avec hématurie chronique qui soudainement présentait une dysurie sévère et un inconfort abdominal. Une échographie faite en urgence a révélé un épanchement péritonéal qui – couplée à l’impression de déplacement vésical sur ces radiographies – laissait présager une rupture et possiblement une avulsion du col ou de l’urètre… Les propriétaires ont opté pour l’euthanasie.

Quel est votre pire cas d’urolithiase ?  Partagez vos images sur notre page Facebook !

Quel est votre diagnostic échographique ?

Un nouveau quiz échographique « Quel est votre diagnostic ? » vient d’être publié dans le récent numéro du Veterinarius+ de l’Ordre des Médecins Vétérinaires du Québec. On vous invite à le consulter en cliquant ICI.2015-05-08_09-42-17

Vous voulez en apprendre davantage ? Inscrivez vous à l’un des prochain ateliers échographiques offerts à la faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe. Il reste encore des places pour ceux de mai et de juin.

Protégé : Atelier d’échographie virtuelle – Congrès AMVQ 2015

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez entrer votre mot de passe ci-dessous :

Soigner les chiens de traîneaux, Julie sait comment faire

Julie Ducros

Julie Ducrocq est au Nunavik pour y traiter les chiens de traîneaux de la course Ivakkak. Petit extrait d’un documentaire nous faisant découvrir cette authentique vétérinaire québécoise dans le Grand Nord québécois. Pour la suivre et découvrir cette course, visitez son blogue.

[Le Nunavik (inuktitut : « ᓄᓇᕕᒃ »), autrefois nommé le Nouveau-Québec, est le nom donné au territoire québécois situé au nord du 55e parallèle.]

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 713 autres abonnés