Latest Entries »

Ils ont mangé quoi ?!? – Les gagnants de 2014

Nos animaux de compagnie peuvent ingurgiter à peu près n’importe quoi. C’est bien connu. Mais il y a tout de même des limites non ?

Ce Grand Danois fait partie des lauréats de 2014 du Veterinary Practice News. 43 1/2 paires de bas, c’est pas de la tarte !! L’histoire ne dit cependant pas combien de brassées de lavage ont été nécessaires ;-). Pour découvrir d’autres « grands mangeurs », cliquez ICI.

RadioQuiz 28 – Un coeur sous la masse

Chat domestique à poils courts de 10 ans

Présenté pour vomissements depuis quelques semaines avec anémie non-régénératrice (28%) et leucocytose neutrophilique

Défi Vet-Monde, 20 ans plus tard

C’était il y a 20 ans. Presque jour pour jour. Martin Lavoie et moi découvrions le Maroc pour son peuple et ses animaux, et pour l’extraordinaire relation qui les unit. C’était la naissance d’une aventure qui allait devenir Le Défi Vet-Monde à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

Pour découvrir les visages, les montagnes et le désert du Maroc, cliquez ICI.

-

Souvenir d’un BBQ – la suite

Pour relire l’article original, cliquez ICI.

brosse BBQComme la majorité d’entres vous le recommandiez, nous avons échographié l’abdomen de ce chien sans toutefois arriver à identifier le corps étranger (flèche jaune). Il faut toutefois préciser que l’estomac était légèrement dilaté par de l’air, tout comme le côlon transverse qui le longe tout juste caudalement. Il n’y avait pas de signe de perforation (air libre ou épanchement liquidien). Cependant, les gras étaient hyperéchogènes tout près du caecum qui se trouvait sous l’arche costale du côté droit. En raison de la minceur du corps étranger et pour éviter une longue chirurgie exploratrice possiblement non fructueuse, une tomodensitométrie (CT-scan) a été proposée pour en déterminer la localisation. Sur les images reformatées en différents plans (voir ci-bas), le corps étranger a été localisé dans les gras tout juste derrière le corps de l’estomac. Fait intéressant, il n’y avait pas d’air libre dans la cavité péritonéale. Ces informations ont permis au chirurgien de rapidement identifier le petit fil de métal en palpant doucement les gras derrière l’estomac. Le petit corps étranger n’était pas visible à l’oeil nu et aurait probablement été difficile à trouver sans l’aide du CT. On spécule que le petit fil de métal provenait d’une brosse à BBQ. Comme quoi il faut savoir brosser avec modération !

réponse

Quincy_transverse Quincy_dorsal Quincy_sag

Soleil et ultrasons, un mariage parfait

surf on white sandy beachTim Spotswood (Dip ECVDI) et moi-même auront le plaisir de partager avec 20 vétérinaires un total de 20 heures de formation interactive et pratique en radiographie et échographie, entrecoupées de sessions de playa, de marguaritas et de bonnes discussions sous les palmiers. Où et quand ? Sur l’Île de Cozumel au Mexique les 22-27 novembre prochains !

Pour plus de détails, consultez le dépliant (anglais) en cliquant ICI. Vous pouvez aussi contacter la responsable Andrea Ronen (andrea.ronan@scilvet.com) pour les détails du forfait (avion, hotel, etc.). Si vous avez des questions sur le planning pédagogique de la semaine, vous pouvez me contacter directement à madvetrad@gmail.com. Notez que cette formation sera donnée en anglais cette année.

 

Souvenir d’un BBQ

Chichi le Chihuahua aime bien quand ses propriétaires reçoivent des amis pour un BBQ, et surtout lorsque des boulettes ou saucisses tombent par terre. Depuis deux jours, il est cependant inconfortable et vômit à l’occasion. Ses selles sont molles ce matin.

Pour lire la réponse, cliquez ICI.

Boiterie du lundi matin – la suite

Pour lire l’article initial cliquez ICI.

La lyse multifocale de type ponctiforme mal définie qui implique l’olécrane indique un processus agressif, comme une ostéomyélite ou encore un processus tumoral malin, tel un ostéosarcome. La localisation n’est cependant pas typique d’une tumeur osseuse primaire, tout comme l’âge et l’évolution excessivement rapide des changements radiographiques (bien que ces caractéristiques puissent aussi être rencontrées avec divers processus néoplasiques particulièrement agressifs dont les ostéosarcomes, mais aussi certaines autres tumeurs de type histiocytaire, certains hémangiosarcomes, etc.).  Par ailleurs, la perte de définition de la plaque sous-chondrale ulnaire indique une composante articulaire, laquelle est plus fréquemment rencontrée lors de processus infectieux.  Une cytoponction échoguidée à été réalisée pour révéler la présence d’inflammation suppurative et pyogranulomateuse, en plus d’une plénitude de levures extracellulaires d’environ 10-12 um de diamètre avec une paroi fortement basophilique, compatible avec du Blastomyces dermatitis (un fongus endémique au Québec, mais exceptionnel en France).  Fugasse avait donc contracté une blastomycose qui a rapidement provoqué une ostéomyélite et une arthrite septique. La pointe de l’olécrane affaibli s’est aussi fracturée.

coude 4 novembre-annotée

Malgré les essais thérapeutiques médicaux et chirurgicaux (débridement et  pose d’une tige avec bande de tension et greffe osseuse), une amputation a fini par être nécessaire. Fugasse s’en est quand même tirée (mais a eu de nombreuses visites à l’hôpital pour d’autres péripéties…).

Le signe du ballon de Volleyball

Volleyball US

Il s’agit en fait d’un noeud lymphatique kystique chez un furet de 5 ans.

Un beau petit bébé !

Images tirées d’une échographie de gestation d’une chienne montrant un petit foetus d’environ 40 jours.  Nous sommes en plan longitudinal avec la tête en haut.  Je sais que certains diront que c’est un examen «banal» du point de vue diagnostic mais je trouve toujours cela émouvant de voir les petits bébés en développement.

 

Voici un documentaire réalisé par National Geographic qui montre des images de synthèse d’un foetus à peu près du même âge:

 

Une boiterie de lundi matin

Signalement: Fugasse, Border collie stérilisée de 5 ans. Histoire clinique: Dimanche soir, Fugasse s’est sauvée dans les bois en courant après quelque chose. Elle est revenue le soir même, sans évidence de boiterie, mais il faisait bien noir et le proprio venait de terminer deux grosses Fin du Monde. Le lundi matin, Canelle s’est levée en traînant de la patte thoracique gauche, mais reste enjouée. Sa boiterie répond au deramaxx 25 mg lundi mais revient dès l’arrêt des antiinflammatoires. Fugasse aurait été opérée par son vétérinaire traitant au mois de mai au même membre pour y retirer plusieurs poils de porc épic incrustés. coude 5 octobrePas grand chose n’est-ce pas ? Comme la boiterie de Fugasse progressait sans répondre aux anti-inflammatoires, de nouvelles radiographies ont été prises 4 semaines plus tard…

coude 4 novembre

Pour lire la réponse, cliquez ICI.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 588 autres abonnés