RadioQuiz 16 – Réponse

Selon vous (44% des réponses), ces images mettent en évidence des signes radiographiques de ténosynovite bicipitale chronique.  Vous avez vu juste !  En effet, une prolifération minérale irrégulière et relativement bien définie (flèche jaune) implique la coulisse bicipitale, compatible avec la minéralisation d’une membrane synoviale inflammée de façon chronique. Certains des foyers minéraux pourraient représenter des souris articulaires, dans la coulisse bicipitale, ou dans sa portion distale (flèches vertes).  Souvenez-vous que la gaine synoviale entourant le biceps communique avec l’articulation de l’épaule. Ainsi, des corps calcifiés issus de l’articulation peuvent migrer jusque dans la gaine, provoquant une synovite et éventuellement une tendinite bicipitale. C’est l’une des conséquence d’une ostéochondrite disséquante  (OCD) de la tête humérale lorsque les fragments se détachent de la tête et migrent crânialement puis distalement. Dans ce cas-ci, bien que l’espace articulaire glénohuméral (cercle) semble rétréci et irrégulier, il n’y a pas de défaut de contour sur la surface sous-chondrale de la portion centrocaudale de la tête humérale (site classique d’OCD). Une prolifération osseuse compatible avec de l’ostéophytose est aussi présente au pourtour de l’articulation, particulièrement caudalement (flèches bleues).  L’os sous-chondral est aussi sclérosé, autre signe du processus d’ostéoarthrose en place. Les caractéristiques des changements et l’absence de lyse osseuse tendent à exclure une tumeur des tissus mous articulaires ou de l’os. Pour ce qui d’une minéralisation impliquant le site d’insertion du tendon supraépineux, on observerait des foyers minéraux plus crânialement sur l’humérus, soit en partie superposés au grand tubercule huméral.  Finalement, les opacités minérales en portion distale de la gaine bicipitale (flèches vertes) pourraient aussi indiquer un phénomène d’ostéochondromatose (métaplasie cartilagineuse et osseuse des cellules synoviales) pouvant survenir lors d’inflammation chronique ou de façon idiopathique. Maintenant, que feriez-vous pour confirmer le diagnostic et mieux comprendre l’origine de tous ces signes radiographiques ?

Epaule-chien-annotations

Cette entrée a été publiée par Marc-Andre.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :