EchoQuiz 10 – Réponse

Pour revoir le clip initial, cliquez ICI.

Les carcinomatoses sont plus souvent d’origine hépatique, pancréatique ou intestinale chez le chat. Elles doivent être différenciées d’une lymphomatose ou d’une sarcomatose, moins fréquentes chez cette espèce. Certains processus pyogranulomateurx ou granulomateux comme la péritonite infectieuse féline et certaines pathologies mycobactériennes ou fongiques peuvent provoquer des changements similaires. L’âge de ce chat militait en faveur d’une carcinomatose.  Un épanchement péritonéal est typiquement présent lors du diagnostic et certains chats montrent aussi un épanchement pleural lors de métastases à ce niveau. Une lymphadénopathie abdominale est parfois rencontrée, quoique peut être difficile à différencier de la masse (ou des masses) péritonéales.

Les cytoponctions des lésions aux organes ou aux gras abdominaux ne sont pas toujours diagnostiques, mais sont généralement recommandées comme relativement non invasives.  Des biopsies peuvent toutefois être nécessaires pour confirmer le type de tumeur.  L’analyse du liquide (idéalement après centrifugation) peut aussi s’avérer diagnostique dans plus de la moitié des chats selon une étude (Monteiro et O’Brien, A retrospective study on the sonographic findings of abdominal carcinomatosis in 14 cats, Vet Radiol Ultrasound 2004 45:559-564).

Cette entrée a été publiée par Marc-Andre.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :