Tordu ou pas tordu – la réponse

Au moment d’écrire cette réponse, les avis étaient plutôt partagés: 50% pensent que non, 40% penchent du côté du volvulus gastrique et 10% sont indécis.

Résultats sondage

On constate en premier lieu que nous n’avons pas l’image radiographique classique où le pylore se situe craniodorsalement et où il y a une compartimentation de l’estomac.

GDV classique

Latérale droite avec les changements classiques vus lors de volvulus gastrique. Cette image est tirée du site de Cool Springs Animal Hospital.

Après un premier examen, j’avoue que je me situais davantage dans le 10% des «Je ne sais pas».  Mais voyons voir si certains indices pourraient nous aider à séparer le bon grain de l’ivraie…

Lat D avec annotations

On note en premier lieu  que l’estomac est fortement distendu par un mélange de gaz et de liquide (flèches jaunes) mais, curieusement, les replis gastriques se retrouvent plutôt déplacés ventralement (têtes de flèche blanches) alors que la partie dorsale de l’estomac, qui est soulignée par le gaz et devrait pourtant correspondre au fundus, est lisse.  On note aussi la présence d’une dilatation importante de l’oesophage thoracique caudal (flèche blanche), trouvaille fréquemment associée au volvulus gastrique.  Une structure irrégulière remplie de gaz est superposée à la partie craniodorsale de l’estomac (ovale bleu) alors que toutes les anses du petit intestin et le colon sont repoussés loin caudalement par l’estomac dilaté. Il persistait donc un doute à l’effet que cette structure pouvait être l’antre pylorique faiblement distendue.  Enfin, la rate est repliée sur elle-même avec une forme de «C» inversé (en rouge), indiquant une position anormale de la tête avec soupçon de la présence d’une torsion splénique.  Le détail des séreuses reste bon et je ne voyais pas de pneumatose de la paroi.

À la lumière de toutes ces trouvailles, je craignais fortement que nous étions en présence d’un volvulus gastrique d’apparence radiographique atypique avec torsion splénique concomitante. J’ai donc recommandé une projection orthogonale afin de valider cette hypothèse.

VD avec annotations

Le schéma est tiré du site VeterinaryPartner.com

Sur la projection VD obtenue, la jonction gastroduodénale se retrouve dans le quadrant cranial gauche de l’abdomen, ce qui est une position anormale et confirme un volvulus gastrique.  Il semble cependant incomplet, ce qui explique probablement l’absence de la compartimentation pathognomonique.

La morale de cette histoire ?  Même si il est vrai que la projection latérale droite est suffisante dans la majorité des cas pour établir un diagnostic de dilatation-volvulus gastrique, si l’image radiographique ne vous permet pas de confirmer votre diagnostic différentiel principal, il est fortement recommandé de compléter votre examen avec au moins une projection orthogonale.

 

Cette entrée a été publiée par Eric Norman Carmel.

4 avis sur « Tordu ou pas tordu – la réponse »

  1. Je suis effrayée par tout ce que je ne vois pas sur les RX … (quand elles sont sans les couleurs, flèches et autres indications très claires bien sûr).

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :