Un chien et sa balle

chien balles

Certains chiens n’arrivent pas à se départir de leur balle. En voici un exemple troublant. Ce chien aurait – sous les yeux des propriétaires – avalé une balle de mousse à l’âge d’un an. Il en a maintenant 10 !  Il aurait vécu avec sa balle dans l’estomac sans problème toutes ces années… Nous l’avons récemment échographié à deux reprises pour des raisons autres pour chaque fois observer une structure parfaitement sphérique et hypoéchogène glisser tout doucement dans l’antre pylorique (il ne manquait que la musique), sans autre anomalie digestive apparente. Comme quoi cette balle, le mucus gastrique qui la tapisse et ce chien ne font qu’un depuis toutes ces années. Un bel exemple de symbiose !

Cette belle illustration vient de Carol Lynn Lyer, dont les affiches – et il y en a plusieurs qui sont jolies ! – peuvent être commandées en ligne.

Cette entrée a été publiée par Marc-Andre.

Un avis sur « Un chien et sa balle »

  1. Nous les radiologistes, on croit bien à la loi des séries…ironiquement, la journée où mes collègues d’Animages ont envoyé ce magnifique cas, j’ai vu 3 autres chiens avec une « trouvaille fortuite » de corps étranger gastrique à l’écho et dont un c’était une balle!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :