RadioQuiz 30 – Il faisait frette au Québec… La réponse…

Pour revoir l’article initial, cliquez ICI.

Au sondage en date d’aujourd’hui , 52% d’entres-vous aviez vu juste :-). Un patron bronchique / péribronchique était bien présent de façon diffuse, donnant lieu à de nombreuses opacités annulaires (beignets) la plupart floues, et linéaires. Un lavage trachéobronchique a ensuite été réalisé pour confirmer un inflammation éosinophilique sans agent infectieux identifié. Du fenbendazole a tout de même été prescrit pour 2 semaines afin d’écarter un processus parasitaire, puis de la prednisone à une dose de 25 mg par jour. La condition du chien s’est rapidement améliorée et des radiographies de suivi ont confirmé une résolution partielle des signes radiographiques. Puis, la dose de prednisone a graduellement été réduite pour atteindre 7.5 mg aux deux jours 4 mois après le début du traitement. Les dernières radiographies (ci-bas) montrent une résolution des signes radiographiques, avec un léger marquage bronchique qui persiste, expliqué par une minéralisation et/ou fibrose provoquée par l’inflammation chronique. Ces parois bronchiques sont toutefois bien définies et relativement minces, signifiant une résolution – ou du moins un contrôle – de cette pneumonie éosinophilique idiopathique.

Cette entrée a été publiée par Marc-Andre.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :