Des dommages à l’ADN suite à une tomodensitométrie

Une nouvelle étude réalisée au Stanford University Medical Center a permis de mettre en évidence que des dommages cellulaires étaient induits suite à un seul examen de CT de routine.  Le lien entre l’exposition aux radiations ionisantes à faible dose et le développement de cancer n’est pas encore appuyé par beaucoup de données probantes mais quand on sait que plus de 72 millions de CT sont réalisés annuellement aux États-Unis seulement, cela soulève des questions légitimes et nous rappelle surtout que la radioprotection n’est pas un geste anodin pour nous les vétérinaires !

Cette entrée a été publiée par Eric Norman Carmel.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :