RadioQuiz 35 – Réponse

Pour revoir l’article initial et jouer le jeu avant de lire la réponse ci-bas, cliquez ICI.

kyste osseux fracture pathologique_annot

D’abord, ces clichés montrent un épaississement sévère des tissus mous de l’antébrachium gauche, surtout distalement. Au même niveau, une fracture complexe traverse la diaphyse de l’ulna et la métaphyse radiale, avec un déplacement modéré des segments. La fracture radiale survient à l’aspect proximal d’une large (17 mm) lésion ostéolytique de configuration géographique qui est entourée d’une paroi minérale relativement nette. Cette lésion a provoqué une expansion de la cavité médullaire jusque dans l’épiphyse, sans toutefois atteindre l’articulation. Les cortex sont amincis et incurvés crânialement et médialement, signifiant la croissance lente d’une lésion intramédullaire suffisamment chronique et faiblement active pour susciter ce remodelage cortical. L’amincissement cortical et la lyse des trabécules osseuses a engendré plusieurs points de faiblesse qui ont cédé lorsque le chien jouait.

Ces caractéristiques sont celles d’un kyste osseux, qui a été confirmé histologiquement chez ce chien de 6 ans. Cette pathologie osseuse rare affecte certains chiens comme les humains, sans race de prédilection. Les chiens affectés sont généralement plus jeunes (moins de 18 mois en moyenne)(1,2) que ceux affectés par un sarcome osseux (ostéosarcome surtout), mais le diagnostic peut être retardé jusqu’à ce que le kyste soit suffisamment large pour créer un inconfort, ou lorsqu’une fracture survient. Lors de fracture pathologique, la boiterie est généralement aiguë et sévère. Un kyste aneurysmal – une autre forme plus rare de kyste – peut croître en réponse à une anomalie vasculaire (fistule artério-veineuse). La transformation maligne de ce type de kyste a déjà été rapportée (2).

Notez l’absence de prolifération osseuse et les marges relativement nettes de cette lésion lytique, des caractéristiques en faveur d’un kyste plutôt que d’un sarcome osseux. Certaines tumeurs médullaires – notamment le myélome multiple, le plastocytome et certains lymphomes – peuvent toutefois présenter des caractéristiques radiographiques similaires, justifiant une cytoponction ou une biopsie de la lésion avant l’intervention chirurgicale, surtout si un pronostic précis doit être établi auparavant.

Certains kystes peuvent être traités chirurgicalement par un curetage et la mise en place d’une greffe osseuse, couplés à un immobilisation interne lors de fracture.

  1. Biery DN, Goldschmidt MH, Riser WH et al (1976) Bone cysts in the dog. J Am Vet Radiol Soc 17:202.
  2. Brady MA et al (1999) What is your diagnosis? Bone cyst causing acute lameness in a dog. J Am Vet Med Assoc 213(7):957-958.
  3. Barnhart MD (2002) Malignant transformation of an aneurysmal bone cyst in a dog. Vet Surg 31(6):519-524.

Cette entrée a été publiée par Marc-Andre.

2 avis sur « RadioQuiz 35 – Réponse »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :