RadioQuiz 37 – Réponse

Pour revoir l’article initial, cliquez ICI.

Les radiographies montraient d’abord un élargissement médiastinal marqué par une structure (flèches jaunes) dont l’opacité varie selon la position du chien et qui se confond en grande partie avec la silhouette cardiaque. Sur la latérale droite, elle montre une cavité gazeuse dans sa portion ventrale et une opacité plus liquidienne dorsalement, alors que c’est l’inverse en latérale gauche. Sa portion gauche est remplie de gaz sur la VD et cette zone est entourée d’une paroi d’opacité de tissu mou. La trachée (pointillé orange) est déplacée ventralement et incurvée tout juste devant la silhouette cardiaque sur les latérales, alors qu’elle est déviée focalement vers la gauche et légèrement rétrécie sur la VD. Sur cette même vue, on aperçoit aussi une opacité courbe (pointillé rouge) qui se superpose à la portion crâniale droite de la silhouette cardiaque.

Ces signes radiographiques sont compatibles avec une persistance de la 4e arche aortique qui provoque une compression oesophagienne et une dilatation marquée de sa portion médiastinale crâniale au coeur. Un peu de baryum a été donné pour confirmer la compression de l’oesophage à la base du coeur, mais le déplacement de la trachée vers la gauche sur la VD était déjà diagnostique de la persistance de la 4e arche aortique, comme l’a démontré l’étude de Buchanan (1).

2017-02-15_15-48-33

fig_prrajpgDans ce cas classique d’anomalie vasculaire, la stricture autour de l’oesophage est provoquée par le ligament artériel qui relie l’aorte (Ao, anormalement placée à gauche) et le tronc pulmonaire (TP, normalement placé à droite). L’oesophage qui glisse par dessus le coeur se trouve alors coincé par ce ligament qui passe dorsalement. L’image de gauche illustre cette anomalie (inversée pour mieux comprendre l’image radiographique).

Comme cette anomalie peut présenter des variantes anatomiques pouvant influencer l’approche chirurgicale et le pronostic, une tomodensitométrie angiographique est recommandée pour bien mettre en évidence la morphologie des vaisseaux au médiastin crânial et confirmer qu’un ligament artériel est responsable de la stricture oesophagienne plutôt qu’une autre anomalie, ou une combinaison d’anomalies. Nous avions d’ailleurs publié un article à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal il y a quelques années décrivant l’emploie de la tomodensitométrie dans un cas où l’anomalie constrictive était non classique et justifiait une approche chirurgical différente (2).

1. Tracheal signs and associated vascular anomalies in dogs with persistent right aortic arch. Journal Vet Intern Med 2004 Jul-Aug;18(4):510-4. Tracheal signs and associated vascular anomalies in dogs with persistent right aortic arch

2. Imaging diagnosis – CT angiography of a rare vascular ring anomaly in a dog. Vet Radiol Ultrasound. 2008 Jan-Feb;49(1):42-6. (si vous aimeriez avoir une copie PDF’ n’hésitez pas à me contacter à madanjou@animages.ca).

Cette entrée a été publiée par Marc-Andre.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :