RadioQuiz 31 – Chien qui boite, la réponse

Pour revoir la question, cliquez ICI.

Une forte majorité de lecteurs (95% et plus) pense que cette lésion osseuse est agressive.

Résultats sondage

Pas de surprise ici, je partage tout à fait cette analyse.  D’abord parce que cette lésion osseuse située dans la diaphyse distale du radius présente une zone de lyse d’apparence mitée dont la transition est mal définie d’avec l’os normal, avec une néoformation osseuse spiculée qui se projette dans les tissus mous.  Mais aussi parce que cette lyse implique le cortex et qu’il y a un triangle de Codman correspondant à une zone de soulèvement du périoste, deux trouvailles associées aux lésions agressives.  On note également une enflure des tissus mous en regard de cette lésion.

Pooky réponseMaintenant, quels sont les diagnostics différentiels pour cette lésion osseuse agressive monostotique mixte à prédominance lytique située dans la diaphyse distale du radius d’un Bouvier bernois de 8 ans ?

Une personne mentionne dans le sondage, à juste titre, qu’une biopsie est requise avant de se prononcer plus en avant.  Il est en effet quasiment impossible de distinguer radiographiquement une ostéomyélite fongique d’un processus néoplasique. Allez voir ce cas pour vous en convaincre.  Par contre, l’âge, l’absence de trauma pénétrant et le degré relativement léger de réaction osseuse (sclérose/prolifération) sont autant de critères qui nous permettent de pratiquement éliminer la possibilité d’une ostéomyélite bactérienne.

Considérant que l’incidence de la blastomycose est plutôt faible au Québec et que la coccidioidomycose est absente, il est raisonnable de mettre un processus néoplasique en tête de liste.  On pense évidemment en premier lieu à une tumeur osseuse primaire (ostéosarcome surtout) mais en observant de plus près, cette lésion se situe dans la diaphyse distale plutôt qu’en région métaphysaire comme c’est généralement le cas avec les ostéosarcomes des os longs.  Il faut donc ajouter un autre type de tumeur aux principaux différentiels, notamment une métastase, un hémangiosarcome ou un sarcome histiocytaire.

Bon, devinez c’était quoi ?  Eh oui!  Comme tout bon Bouvier bernois, c’était un sarcome histiocytaire osseux…

Cette entrée a été publiée par Eric Norman Carmel.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :