Chronique de l’apprenti [2] – Épisode 3…

Pour revoir l’article original de Nicolas Anne-Archard, cliquez ICI.

Parce que la dysplasie du coude regroupe diverses entités lésionnelles parfois associées (NUPA, FPCM, incongruité articulaire et OCD) et qu’il s’agit d’une articulation complexe, l’examen radiologique complet doit inclure des projections multiples, chacune avec un objectif particulier [1]. Les incidences supplémentaires (en plus des deux projections orthogonales standards) permettent de désuperposer certaines régions anatomiques pour mieux les évaluer. Les projections additionnelles classiques sont la médiolatérale en hyperflexion ainsi que la craniolatérale-caudomédiale oblique (CrL-CdMO) permettant de mettre en évidence respectivement le processus anconé et le processus coronoïde médial (PCM), deux structures fréquemment impliquées dans les dysplasies du coude. La distomédiale-palmarolatérale oblique (DiM-PLO) est une autre incidence qui permet aussi d’évaluer le PCM [2] mais sa réalisation est plus complexe.

Petit conseil : une sédation sera la plupart du temps nécessaire à la réalisation de radiographies de qualité :-).

La figure suivante de Guy Beauregard illustre le positionnement du patient permettant d’obtenir les incidences mentionnées ci-dessus.


Positions coudes Animages

.

Pour la suite et fin, cliquer ICI.

.

[1]  Cook, C.R. and Cook, J.L. (2009) Diagnostic imaging of canine elbow dysplasia: a review. Veterinary surgery : VS 38, 144-153.

[2]  Haudiquet, P.R., Marcellin-Little, D.J. and Stebbins, M.E. (2002) Use of the distomedial-proximolateral oblique radiographic view of the elbow joint for examination of the medial coronoid process in dogs. American Journal of Veterinary Research 63, 1000-1005.

Cette entrée a été publiée par Marc-Andre.

2 avis sur « Chronique de l’apprenti [2] – Épisode 3… »

  1. les vues de profils permettent également de voir une sclérose sous chondrale ulnaire parfois seule lésion radio visible précoce sur les maladies du compartiment médial du coude

    • En effet et ce signe radiographique est annoté sur l’une des images de la réponse. Il s’agit bien d’un signe important, mais son évaluation radiographique est d’une grande subjectivité et de faible précision lorsqu’on a accès aux images tomodensitométrique pour le valider. Merci de votre commentaire !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :